ATTENTION ! Des changements dans le fonctionnement des écluses !

Fonctionnement des écluses – Saison de navigation 2017

Merci de vouloir trouver ci-joint l’avis aux usagers concernant l’ouverture à la navigation et les conditions de navigation 2017 modifiant le précédent avis datant du mois de février, et de prendre connaissance les modalités exceptionnelles mises en place. Le respect de ces règles de navigation permettra d’utiliser de la manière la plus économe possible les stocks d’eau disponibles pour alimenter le canal, et permettre de prolonger au maximum la saison de navigation

Le fonctionnement d’une écluse

Une écluse permet de relier deux biefs de niveaux différents. Des portes, placées à chaque extrémité du sas, permettent de faire passer les bateaux d’un bief à l’autre. Grâce aux manivelles qui ouvrent ou ferment les vantelles ou vannes placées en bas des portes, l’éclusier fait varier le niveau de l’eau dans l’écluse. Elle peut donc remplir ou vider le sas, puis ouvrir ou fermer les portes pour accéder au bief amont (bateaux montants) ou bief aval (bateaux descendants).

Fonctionnement d'une écluse

Fonctionnement d’une écluse

NDG - Ecluse de Melneuf en action 1NDG - Ecluse de Melneuf en action 2

L’écluse de Melneuf au cours des âges

NDG - Le canal, l'Ecluse, le Barrage de Melneuf

NDG - Ecluse de Melneuf en action (histoire)

MELNEUF

MELNEUF1

Une journée de Mathilde, éclusière pendant 30 ans à Melneuf

Mathilde, l’éclusière des lieux pendant près de trente ans, n’est plus là pour vous accueillir, elle a passé la manivelle…

Un coup de corne annonce l’arrivée de la 1ère péniche. Il est 5h30 et Mathilde va, jusqu’à 21h00, remonter ou baisser les vannes des portes d’écluse avec sa manivelle et ouvrir les portes pour faire passer les bateaux.

NDG - Ecluse Melneuf 3

Sa maison est face à l’écluse. Elle comporte 2 pièces : la grande qui sert à la fois de cuisine, salle de séjour et chambre pour l’un de ses fils et la petite réservée pour la chambre des parents et d’un second enfant. D’ailleurs il n’est pas toujours facile d’allier « vie familiale » et « vie éclusière »…

Le confort de la maison est relativement spartiate : pas de salle de bains, ni d’eau courante, le linge est même lavé dans le canal ! Heureusement qu’une pompe adapée sur le puit amène l’eau au dessus de l’évier. Mais la pompe ne sert pas qu’aux besoins domestiques, il y a aussi le jardin potager et les fleurs … La passion de Mathilde, il faut dire que pendant 10 ans le 1er prix des écluses fleuries revint à l’écluse de Melneuf.

Eté comme hiver, le travail est là. Le jour de repos, au début, est morcelé par la tâche, l’ouvrier remplaçant n’étant là que de 7h30 à 12h00 et de 13h30 à 18h00, difficile de partir et de se changer les idées !

Mais heureusement les mariniers sont là. Certains sont même de très bons amis, et bien souvent leur passage est l’occasion d’une soirée « à la fortune du pot » où chacun rapporte sa marmite sur la table.

Mais peu à peu les plaisanciers ont remplacé les mariniers. Mathilde a quitté Melneuf en 1983. Et aujourd’hui seules les embarcations de loisirs s’arrêtent aux écluses, qui sont en majorité tenues par des éclusiers et non des éclusières comme autrefois.

(Texte réalisé à partir du dépliant édité par l’Office du Tourisme)